╚ Relié Read @L'or des pharaons 2500 d'orfèvrerie dans l'Egypte ancienne ▅ Kindle By Christiane Ziegler △

╚ Relié Read @L'or des pharaons 2500 d'orfèvrerie dans l'Egypte ancienne ▅ Kindle By Christiane Ziegler △ Catalogue officiel de l exposition L Or des Pharaons, 2500 ans d orf vrerie dans l Egypte ancienne au Forum Grimaldi de Monaco du 7 juillet au 9 septembre 2018.L exposition l Or des pharaons r unit plus de 150 chefs d uvre provenant du mus e du Caire dont certains sortent pour la premi re fois d gypte, et pr sente une s rie d ensembles prestigieux d couverts dans les tombes royales et princi res de l gypte pharaonique En gypte l or pur est comme la poussi re des chemins Il faut que tu m envoies la m me quantit d or que ton p re Ainsi s exprimait un prince oriental crivant au pharaon vers 1350 avant J C.Le mythe d un eldorado gyptien remonte la lointaine antiquit Les d serts environnant la vall e du Nil rec laient d abondantes richesses min rales, d autres arrivaient par les voies commerciales avec l tablissement d un empire gyptien, le pharaon levait de lourds tributs sur ses vassaux qui affluaient vers le tr sor royal et celui des grands temples, en particulier celui d Amon de Karnak La Basse Nubie livrait annuellement 250 kilos d or au temple de Karnak sous le r gne de Thoutmosis III Des d couvertes aussi fabuleuses que celles de la tombe de Toutankhamon ou les tr sors de Tanis n ont pas manqu de renforcer ce mythe De m me que les tr sors enfouis dans les tombeaux des pharaons appartiennent notre imaginaire collectif, ces bijoux d or souvent rehauss s de pierres de couleurs intenses lapis lazuli bleu fonc , feldspath vert, cornaline rouge, vases fa onn s dans l or t moignent du faste de la vie des rois et de leurs courtisans.Les plus anciens datent de la premi re dynastie avec les bracelets du roi Djer d couverts dans sa tombe d Abydos L orf vrerie du temps des pyramides est illustr e par les bijoux d or du roi Sekhemket provenant de sa pyramide de Saqqara et un ensemble ayant appartenu la reine Heteph r s, m re de Kh ops, enterr e au pied de la grande pyramide de Giza on admirera particuli rement ses bracelets d argent, le m tal le plus pris , incrust s de papillons A Dachour et Illahoun, les pyramides des souverains de la XII me dynastie ont livr des parures appartenant des princesses de la famille royale pendentifs pectoraux ajour s, ceinture d orf vrerie et d licats bracelets t moignant du raffinement de cette poque qui est consid r e comme l apog e de la joaillerie gyptienne.Avec l ensemble de la reine Iah hotep, m re du pharaon Amosis, d couvert dans la n cropole de Dra Abou l Naga, sur la rive Ouest de Th bes, s ouvre le Nouvel Empire miroir disque d or, lourds bracelets, collier large illustrent la magnificence de la p riode Malheureusement les tombes de ces grands souverains creus es dans les falaises de la Vall e des Rois ont t pill es sans scrupule d s l Antiquit On peine imaginer les tr sors vanouis que rec laient les tombes de grands monarques tels Ch ops, Thoutmosis III ou Rams s II Une parure ouvrag e, diad me et boucles d oreilles, appartenant un enfant royal de la XXe dynastie provient d une cachette du m me lieu Et s il ne comporte pas de bijoux remarquables, le mobilier fun raire de Youya et Touyou, beaux parents d Amenhetep III, qui eurent le privil ge d tre inhum s dans la Vall e des Rois est v ritablement royal sarcophage, masques fun raires et meubles plaqu s d or.Les s pultures royales d couvertes en 1939 Tanis dans le delta ont fourni une masse de bijoux et d orf vrerie datant des environs de l an 1000 avant J.C Pharaons peu connus, Psousenn s Ier et Ch chanq III avaient emport dans leur tombe des tr sors qui rivalisent avec celui de Toutankhamon sarcophage d argent, masques d or, bijoux, vases pr cieux Ainsi s ach ve chronologiquement notre parcours, les tombes des souverains post rieurs n ayant pas t identifi es l exception de celles des pharaons d origine soudanaise qui se feront enterrer dans leur pays Au del d une pr sentation de somptueux ensembles illustr s de documents retra ant leur d couverte, cet ouvrage interroge galement le statut de ces uvres qui sont une des formes d expression artistique les plus anciennes et les plus universelles ce qu elles nous r v lent sur l identit , la valeur, le rite, le corps, sur leur importance sociale et conomique. L'or des pharaons 2500 d'orfèvrerie dans l'Egypte ancienne

  • 3.1
  • 2527
  • Relié
  • 2754114726
  • L'or des pharaons 2500 d'orfèvrerie dans l'Egypte ancienne

  • Christiane Ziegler
  • Français
  • 25 June 2016

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *